Actualité

En juin, le parc se met au jaune !

Mois de juin

Durant tout le mois de juin, vous pourrez découvrir la séduisante palette de floraisons jaunes qui se décline au long des allées et sont à apprécier selon un parcours bien précis.

Le jaune est une couleur qui a toujours fait parler d'elle. Dans les jardins, cette couleur joyeuse et audacieuse se remarque pour sa précocité : les premières floraisons de printemps sont toujours habillées de jaune. Rayonnant et lumineux, le jaune promet d'apporter une touche de gaité à n'importe quel décors naturel. Cette couleur primaire, solaire et chaleureuse, sait aussi parfaitement s'exprimer dans des déclinaisons aux nuances contrastées, du safran au citron en passant par le moutarde.

En juin, dans le parc de Courson, le jaune est à son apogée. Annonciatrice d'un été lumineux, la couleur jaune s'épanouit notamment dans divers conifères, dans des cornouillers, des physocarpes, des érables, un catalpa doré, des rosiers grimpants, des hémérocalles, des iris, du chèvrefeuille et des vivaces comme les pigamons (thalictrum) du petit pont ou les achillées.

A tous ceux qui souhaitent découvrir la vie en jaune et en apprécier ces tonalités, ces dégradés, ces senteurs et ces formes qui se fondent dans un décor raffiné digne d'un tableau de maître, Courson réserve des instants de grâce à de nombreux endroits du parc !

 

   

 

Le saviez-vous ?

Au Moyen-Âge, le jaune était la couleur de la traîtrise, portée par les chevaliers félons. Cette image négative a perduré six siècles en Occident. A l'inverse, en Amérique du Sud et en Asie, on lui trouvait beaucoup de qualités, comme en Chine où le jaune a longtemps été la couleur réservée à l'empereur. En Europe, ce sont les peintres impressionnistes qui ont remis le jaune à l'honneur et contribué à lui redonner ses lettres de noblesse. Vincent Van Gogh est l'un des artisans de ce retour en grâce inespéré avec ses fameux Tournesols, Champ de blé aux corbeaux et Champ de blé aux bleuets, ou encore Meules de foin en Provence et La sieste, peints entre 1888 et 1890.

 

Consulter les horaires et les tarifs de visite

 

Retour à la liste des actualités